Savasana et le yoga: la posture de relaxation par excellence - Yoga Lausanne à l'ESPACE YOGA POUR TOUS : Naturoyoga

Aller au contenu

Menu principal :

Savasana et le yoga: la posture de relaxation par excellence

Le Yoga et la santé


Šavasana / chavasana = posture du cadavre
Šava = cadavre
asana = posture


Dans cette posture tous les muscles sont relâchés ; ils n’ont plus d’effort à fournir, le mental reste alerte et vigilant, la respiration calme et régulière. Voici une situation dans laquelle le pratiquant trouve souvent de la difficulté, c’est-à-dire pouvoir avoir toute la structure corporelle détendue tout en ayant la conscience alerte. Généralement en adoptant šavasana, le mental va nous balader dans mille et une aventures, pensées, histoires de toutes sortes, éloignant ainsi le pratiquant de son but.

Šavasana / chavasana est le point de départ pour certaines pratiques telles que yoga nidra ou antara mauna.
Il est judicieux de pratiquer régulièrement Šavasana et de l’explorer. A celui qui persiste, elle ouvre les portes de la connaissance du monde subtil de soi.

Il est simplement question de s'abandonner à l'instant, sans le moindre effort, de s'offrir à la réceptivité du corps et de se permettre de ne rien faire. Tout comme un cube de sucre qui tombe au fond d'un verre d'eau : petit à petit il se dissout, il fond, le solide se confond avec le liquide, en douceur, tranquillement ; de la même manière Šavasana agit sur nos muscles, nos tensions et notre mental.

Technique :
S 'allonger sur une couverture pliée en deux ou sur un tapis de yoga. Ecarter les pieds à la largeur des épaules et les laisser se positionner naturellement. Écarter les mains du corps d’environ 30 à 40 cm, et tourner les paumes vers le ciel dans une attitude de lâcher prise, les coudes restent droits et sans tensions. La tête adopte une position naturelle afin que la nuque soit confortablement installée, le visage est détendu et dirigé vers le ciel.
Le mental est alerte et vigilant.

Pour faciliter la vigilance et la présence voici quelque possibilités :
       * Etre attentif aux bruits extérieurs.
       * Observer le corps de haut en bas, en déplaçant l'attention.
       * Être attentif à l’air qui passe au travers des narines.
       * Suivre le mouvement de la respiration.
Une fois la méthode de travail définie, commencer par 5 mn puis progressivement étaler ce temps jusqu’à arriver à 45mn.

Bonne pratique !


Si tu fermes les yeux tu ne vois rien
si ce n’est les projections de ton esprit !
Ouvre tes yeux !
Et regarde la réalité !
Oiram Muni

Retourner au contenu | Retourner au menu